LES MÉTIERS DU DESIGN INTERACTIF

UX DESIGNER

Le design d’expérience utilisateur (UX design en anglais) couvre tous les aspects perceptibles de l’interaction entre les personnes et les points de contact d’une organisation, qu’il s’agisse de ses produits, services et interfaces. Tout en développant une compréhension approfondie du métier et des objectifs de ses clients, l’UX designer incorpore le point de vue des utilisateurs dans la démarche de conception d’un site web, d’une application, d’un logiciel ou de tout autre dispositif interactif. Sans se limiter à la conception fonctionnelle des interfaces, les activités de l’UX designer interviennent sur un large spectre d’éléments qui influencent l’expérience vécue par l’utilisateur : architecture de l’information, apparence, sons et comportements de l’interface.
  • «La grande difficulté de ce métier, c’est qu’il faut combiner des aptitudes a priori contradictoires»

    Sylvie Daumal, directeur UX

    AF83

Bornes tactiles d’enregistrement voyageurs pour une grande compagnie aérienne

Recherche utilisateurs et refonte d’écrans. Grâce à une recherche à la fois qualitative et quantitative, af83 a identifié les problèmes rencontrés par chaque usager type et formulé des recommandations concrètes avant de concevoir les nouveaux parcours et écrans.
Agence : af83
www.af83.com

  • « Le risque, en design numérique, est de se faire happer par la technologie»

    Nicolas Chauveau, UI designer

    Intactile Design

DESIGNER D'INTERFACE (UI)

Le designer d’interfaces dé nit la structure, l’apparence et le comportement des écrans et des composants graphiques qui permettent de dialoguer avecdes applications logicielles et des pages web, qu’elles s’inscrivent dans un contexte d’usage sédentaire ou mobile.Il travaille sur une diversité de terminaux : ordinateurs, smartphones, tablettes ou d’autres types d’écrans (objet connecté, télévision connectée, borne interactive, écran déporté, etc.). Il traduit et interprète la conception fonctionnelle de l’interface en y intégrant les choix d’identité graphique existants ou créés spéci quement pour le projet, tout en développant un style visuel cohérent à travers les di érents types d’écrans. En choisissant les représentations52 Designer d’interfaces formelles les plus adaptées, il contribue à donner du sens et à faciliter la compréhension des interactions proposées.

VÉgA : un outil linguistique collaboratif

Les égyptologues de LabEx Archimede (Archéologie et Histoire de la Méditerranée et de l’Égypte Anciennes) et les équipes d’intactile DESIGN ont élaboré ensemble un Vocabulaire de l’Égyptien Ancien (VÉgA) numérique. L’objectif est de créer un outil interactif permettant de modéliser et représenter les connaissances évolutives en égyptien ancien.
Agence : Intactile DESIGN
www.intactile.com

DESIGNER D'INTERACTIONS

Le designer d’interactions conçoit des produits et des services numériques qui peuvent prendre diverses formes : objets connectés, environnements numériques, applications logicielles.Il traduit les objectifs de ses clients et les besoins des utilisateurs en scénarios d’usage détaillant la façon dont le produit agit et réagit, en tirant le meilleur parti des apports de la technologie. Son champ d’intervention couvre des problématiques s’appliquant à de nombreux domaines d’activités : médical, mobilité et transport, nance, énergie, culture, éducation, etc.
  • «Le design d’interactions est clé pour susciter l’attrait des clients»

    Elise Prieur, designer d'interactions

    EDF

Astral Skeleton Experience : un dispositif de réalité virtuelle en 3D

The Astral Skeleton Experience est une expérience Oculus Rift réalisée pour l’horloger suisse Roger Dubuis à l’occasion du Salon International de Haute Horlogerie de Genève en février 2015. L’interface proposait au visiteur muni des lunettes Oculus Rift de voyager en 3D à travers l’univers de la marque, qui mettait l’accent cette année sur les pièces « squelette » (au mécanisme apparent).
Agence : Bonjour Lab
www.bonjour-lab.com

  • « Le design de services : un état d’esprit permettant de s’attaquer à des questions systémiques»

    Matthieu Savary, designer de services

    User Studio

DESIGNER DE SERVICES

Dans le design de services, qui accompagne l’évolution historique d’une économie industrielle vers une économie de services, le résultat nal du projet n’est plus qu’un élément dans une stratégie d’ensemble mêlant produits ou objets, mais aussi scénarios d’usage et dispositifs immatériels. L’intervention du designer de services se situe ainsi à l’échelle des systèmes.En portant un regard sur tout l’écosystème du service, le designer scénarise le parcours de l’utilisateur dans le temps et chorégraphie les différents points de contact, ainsi que le jeu des processus de co-production du service entre utilisateur et fournisseur. Le service doit être conçu tant dans sa dimension frontale avec l’usager que dans celle réservée au fournisseur de service. Multidisciplinaire par nature, le design de services favorise la collaboration de professionnels issus d’horizons différents.

Smart Risks : favoriser le maintien à domicile des seniors

Smart Risks a développé une technologie permettant de suivre les usages des appareils électriques et de l’eau courante dans le foyer des personnes âgées fragiles. Lorsqu’une activité anormale est détectée (non-emploi d’un appareil utilisé d’habitude quotidiennement), une alerte est envoyée aux aidants ou aux acteurs sociaux du département qui vont alors, sur simple appel ou si besoin en se déplaçant, véri er que tout va bien.
Agence : User Studio
www.user.io

GUIDE DES MÉTIERS DU DESIGN INTERACTIF

*designers interactifs* et Aquent s’associent pour la sortie d’un ouvrage dédié aux métiers et à l’emploi du design interactif en France. Cet ouvrage est le fruit d’une réflexion entre une association professionnelle et une agence de recrutement. Il propose une vision inédite de quatre métiers : l’UX design, le design d’interfaces, le design d’interactions et le design de services. Son objectif est de définir les métiers, d’en illustrer les différentes facettes et de les placer en perspective avec le marché de l’emploi français.
160 pages