Subscribe to our newsletter

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam

WEBDESIGNER

Le webdesigner est un membre multidisciplinaire de l’équipe, responsable du design, de la production, et de la maintenance de contenus digitaux, de l’initiation du projet à sa mise en ligne.

Missions principales d'un webdesigner

Il conçoit et crée des solutions d’interface pour des sites web, intranet, extranet, des portails, des applications et des dispositifs marketing (campagnes de publicité interactives, newsletters, campagnes d’emailing). Le webdesigner occupe une position charnière entre la création et le développement. Par-là même, la tension permanente entre création et production est centrale dans le métier de webdesigner. Il doit faire appel à une large culture du design visuel, de la typographie à la mise en page, coordonnée à une culture « interactive ». Généraliste du design, ses activités sont souvent en recoupement avec celles du webmaster, voire celles du développeur front-office et du designer d’applications riches dont il peut posséder certaines expertises. Comme lui, il peut avoir une spécialisation plus technique, éditoriale, ou en animation.

Dans le contexte anglo-saxon, le webdesigner a une connotation plus technique, même si, en France, il est considéré davantage comme un designer que comme un technicien. La conception (livrables : storyboards) est un aspect de plus en plus souvent cité dans les attributions du webdesigner car il se positionne dans la formalisation de l’interaction. En fonction du contexte dans lequel il exerce son activité (freelance, agence, entreprise utilisatrice), ses spécialités varient et peuvent, par exemple, offrir une place plus centrale à la gestion de projet (notamment en entreprise). Souvent, le type d’outils maîtrisés par le web designer oriente ses activités. Mais en aucun cas être webdesigner ne se réduit à la maîtrise technique d’une suite logicielle.

Les salaires d'un webdesigner

17 000 € à 35 000 € bruts annuels

Designer d’interfaces junior

35 000 € à 70 000 € bruts annuels

Designer d’interfaces senior

300 € à 600 € hors taxes par jour

Designer d’interfaces freelance

« Le design d’interfaces couvre désormais une diversité de besoins. »
– Point de vue de recruteur : Ludivine Réaut, team leader, Aquent

Missions principales

Au niveau du design

Le webdesigner traduit les objectifs business, les concepts et les enjeux techniques en des propositions design soucieuses de créer une expérience utilisateur pertinente. Il crée, avec le directeur artistique interactif, les premières explorations de design du projet. Il définit, raffine et implémente le design de l’interface du site en répondant aux problématiques de l’activité du client, de son identité de marque et aux besoins des utilisateurs. Il est amené à formaliser des story-boards, des maquettes et des prototypes pour représenter les principes du design et le comportement de l’interface. Notamment, il créé des gabarits de page à travers une mise en scène de l’information pertinente au regard des principes de mise en page pour l’écran et de la charte graphique liée à la marque.

À ce titre, il recherche en permanence l’information et l’application des meilleures pratiques qui lui permettent d’améliorer la pertinence du design. Les prototypes qu’il élabore sont souvent développés à l’aide de Flash ou en HTML, offrant un aperçu plus réaliste des fonctionnalités de l’interface. Pour chacun des projets sur lesquels il intervient, il veille à maintenir une cohérence dans les choix de design graphique, guidé par les principes d’identité de la marque. Pour cela il dispose de documents de références, comme la charte graphique print et/ou web. Il s’appuie également sur les standards établis en ergonomie web et un ensemble de bonnes pratiques qu’il a identifiés au cours de son expérience. Pour chaque contrainte ou opportunité technique liée à la partie visible de l’interface, il arbitre des choix et implémente les solutions de design les plus efficientes. Le webdesigner accomplit également des tâches de maintenance sur le contenu et le design visuel des sites. Il peut être amené à produire des éléments graphiques périphériques au site web : bannières promotionnelles, landing pages, etc.

Au niveau de l’équipe

Le webdesigner participe aux brainstorming internes avec l’équipe pour imaginer de nouveaux concepts de design. Il suit les directions indiquées par le directeur artistique interactif pour produire les livrables du projet. Il travaille en étroite collaboration avec les équipes de conception (équipe responsable de l’expérience utilisateur) pour améliorer l’expérience globale du projet pour les utilisateurs et faciliter leur compréhension du contenu, et son accessibilité. En se fondant sur la synthèse des besoins utilisateurs et de tests éventuels, il effectue des itérations avec les équipes d’ergonomie et de développement. Il interprète les recommandations ergonomiques pour en retirer des améliorations dans les choix du design. Il travaille avec l’équipe de développement pour déterminer la faisabilité et aboutir à un design facilement évolutif. Il spécifie fonctionnellement les maquettes avec les concepteurs, et formalise les règles graphiques de l’interface pour guider le travail de développement.

Au niveau du client

Le webdesigner échange avec le client pour comprendre son modèle économique et ses objectifs, afin de lui proposer des solutions de design qui répondront à ses problématiques. Le webdesigner participe aux réunions du design avec le soutien du directeur de création ou d’un directeur artistique. Il prend en compte les retours du client et y donne suite, après avoir proposé des solutions appropriées, par des ajustements sur les maquettes.

Au niveau technique

Le webdesigner, prenant alors le rôle de l’intégrateur HTML, transpose les maquettes, quelque soit leur format graphique, en pages HTML compatibles avec les standards. Il s’assure de leur compatibilité et de leur fonctionnement adéquat sur les principaux systèmes d’exploitation et navigateurs du marché. Il intègre les gabarits structurants du site en utilisant des technologies conformes aux standards internationaux et s’assure qu’ils demeurent accessibles. Il se tient informé en permanence des évolutions techniques pertinentes pour son activité.

Guide des métiers du design interactif – 160 pages
*designers interactifs* et Aquent s’associent pour la sortie d’un ouvrage dédié aux métiers et à l’emploi du design interactif en France. Cet ouvrage est le fruit d’une réflexion entre une association professionnelle et une agence de recrutement. Il propose une vision inédite de quatre métiers : l’UX design, le design d’interfaces, le design d’interactions et le design de services.

Autres métiers à découvrir