menu Menu
Marie Ninin : “Je n’avais jamais fait d’autoportrait”
By Benoît Drouillat Posted in Actualités on 30 avril 2021 0 Comments 3 min read
Florian Salabert : “intégrer les personnes prises en photo dans un environnement qui représente leur paysage intérieur” Previous Stéphane Guillot : “je ne peux pas laisser passer ce moment sans qu’on en retienne une particule de merveilleux” Next

Dans le cadre du challenge Instagram Portrait(s) qu’Adobe et *designers interactifs* ont proposé en avril 2021, nous revenons sur chacun des lauréats, qui abordent leur parcours, leur démarche et l’histoire de la photo qui leur a permis d’être sélectionnés.

J’ai appris la photo dans les livres du temps de l’argentique et avant internet . J’ai pratiqué la photo pendant longtemps en pointillé jusqu’en 2016 où j’ai décidé d’avoir toujours mon appareil photo sur moi. Et decidé de montrer mes photos en choisissant Instagram. Puis j’ai progressé, en pratiquant, en regardant les photos des autres , en rencontrant d’autres passionnés de photo, et surtout en regardant des tutoriels sur YouTube. 

Je n’ai pas de parcours particulier j’aime toucher à tout, et suis attirée par ce qui est technique. 


Quelle place tient le portrait dans votre travail ?

J’ai toujours aimé le portrait, j’ai même fait un stage en 2018, pas très formateur malheureusement. Comme la technique m’intéresse la photographie de studio m’attire sérieusement, et j’essaye de m’améliorer sans dépenser trop dans le matériel, je m’amuse beaucoup.


Racontez-nous l’histoire du portrait que vous avez posté à l’occasion du challenge

Quel(s) outil(s) avez-vous utilisé pour éditer et travailler votre photo ?

C’est une photo de mars 2020. Je n’avais jamais fait d’autoportrait et avais décidé de profiter de ces moments où on était confinés pour tenter l’expérience. Comme mon voyage était annulé je me sentais frustrée et j’ai décidé de me servir de cet état d’esprit et de l’intégrer, pourquoi pas dans l’objectif de mon appareil qui n’allait donc pas servir de sitôt. J’ai d’abord pris une photo de moi en déclenchant avec mon portable avec focus sur l’objectif, puis refait une photo avec la grille de mon four. J’ai ensuite intégré la photo de la grille dans la première avec Photoshop, après avoir tordu la photo pour lui faire prendre la forme arrondie de l’objectif. Et traité ensuite le montage dans Lightroom. 

De manière générale je traite toutes mes photos avec Lightroom, plus ou moins avec Photoshop selon les besoins. Photoshop est un logiciel génial complexe avec des possibilités étendues, un jour j’espère faire une formation très avancée. 

Mes sources d’inspiration sont multiples. Je suis attirée par la perspective la symétrie et les reflets, j’aime donc la ville, ça tombe bien j’y vis . Et particulièrement l’architecture moderne et le gigantisme. A l’opposé j’aime aussi énormément la macrophotographie et je peux passer des heures sans voir le temps passer dans cet univers minuscule. 

En fait tout m’amuse dans la photographie, la photo elle même, le rapport avec les gens qu’on photographie, le traitement ensuite . L’amusement c’est la vie.

Comptes Instagram
@marieninin
https://www.instagram.com/marieninin
@marieninin_details
https://www.instagram.com/marieninin_details

Flickr

Paris - pont des arts


Previous Next

keyboard_arrow_up